Soutenir les petites entreprises.

Les petites entreprises sont l'épine dorsale de l'économie canadienne.
 

Les petites entreprises sont l'épine dorsale de l'économie canadienne. Les petites entreprises créent plus d'emplois dans le secteur privé que les grandes entreprises. Elles créent de bons emplois stables, elles offrent des salaires et des avantages sociaux concurrentiels et, comme elles sont petites, elles peuvent s’ajuster et s'adapter à l'évolution des marchés mondiaux.

Mieux encore, leur succès demeure au niveau local. Elles font circuler l'argent dans les économies régionales et améliorent les collectivités qui les entourent.

Le Canada doit appuyer les entrepreneurs. La santé de notre économie dépend de la force de nos petites entreprises. Cependant, elles sont souvent dérangées par la bureaucratie ainsi que par les options de financement limitées dont disposent les entrepreneurs qui les empêchent de développer une idée, un produit ou une entreprise. C'est pourquoi la chef du Parti vert et députée Elizabeth May a présenté un projet de loi d'initiative parlementaire pour s'assurer que toutes les lois et tous les règlements font l'objet d'un examen préalable de leur impact sur les petites entreprises.

Le Parti vert est le parti des petites entreprises. Les députés verts s’engagent à :

  • Établir un fonds de capital de risque vert financé par le gouvernement fédéral pour appuyer le démarrage de petites entreprises écologiques locales viables.
  • Réduire le fardeau de la paperasserie pour les petites entreprises en éliminant les déclarations de revenus et les formalités administratives qui font double emploi.
  • Veiller à ce que toute nouvelle loi tienne compte des répercussions sur les petites entreprises.
  • Maintenir le taux d’imposition à un maximum de 9 %.

- Source du texte: Parti Vert du Canada